17 juin 2011

[Megan Lindholm alias Robin Hobb] Le Dieu dans l’Ombre

Résumé

Evelyn a 25 ans. Un séjour imprévu dans sa belle-famille avec son mari et son fils de cinq ans tourne au cauchemar absolu. Une créature surgis de son enfance l’entraîne alors dans un voyage hallucinant, sensuel et totalement imprévisible, vers les forêts primaires de l’Alaska. Compagnon fantasmatique ou incarnation de Pan, le grand faune lui-même… Qui est le Dieu dans l’ombre?

 

Extrait

Pas de branche qui crissent contre la toile du jean, aucun bruit de pas sur le terreau de feuilles. Je me déplace comme une renarde en chasse qui suit avec circonspection le son et l’odeur de sa proie. Bientôt je sens l’air plus frais sur mon visage, je vois les roseaux se dresser devant moi et j’ai sous les pieds la rive du ruisseau. Je le suis en remontant vers la source, je sais que bientôt j’arriverai à une berge dégagée, une plage tapissée de mousse épaisse, dépourvue de cailloux et de vase, prévu pour une rencontre. Je perçois l’odeur musquée de Pan, je la respire bouche ouverte, en savoure les effluve sur ma langue.
Et j’arrive à lui.

Extrait de la page 140

 

Chronique

On aime ou on aime pas, il n’y a pas de juste milieu pour ce livre d’après les avis que j’ai lu. Ca faisait longtemps que je voulais le lire et une offre chez Gibert qui baissait énormément le prix du neuf ne m’a pas fait hésiter une seconde à le prendre.

De Robin Hobb, j’ai déjà lu la saga de l’Assassin Royale et le Peuple des Rennes. L’un comme l’autre je les ai dévoré et le Dieu dans l’Ombre à suivis le même chemin. Il est facile de comprendre pourquoi de nombreuses personnes n’ont pas lu ce livre jusqu’à la fin ou ne l’ont pas aimé, l’histoire est lente (mais douce et poétique), Evelyn est parfois agaçante à ne pas se rebeller contre sa belle-famille, mais c’est finalement cette non rébellion qui fait le lien entre son passé et la suite, entre sa vie de femme marié et ce qu’il va se passer avec Pan.

Robin Hobb ne déroge pas à son style que j’aime tant, ce livre pose les questions essentielles sur la vie : se battre pour sa liberté, ne pas se laisser enfermer dans une situation qu’on ne supporte plus, quand doit-on arrêter de croire en un amour voué à l’échec ? L’histoire parle aussi d’un retour à une vie simple, sans chichi et sans matérialisme.

Finalement le personnage d’Evelyn s’accorde avec beaucoup d’entre nous, car qui ne s’est jamais senti prisonnier dans sa vie, cherchant désespérément une solution pour s’échapper ?

Pan c’est l’échappatoire, Pan c’est le retour à la nature, à la vie simple, l’amour sans se poser de question. Pan c’est le personnage qui nous fait rêver, c’est l’harmonie en ce monde, c’est aussi ce qui disparait petit à petit de notre monde actuel.

Par ces quelques lignes j’ai déjà beaucoup spoilé l’histoire, je n’en dirai donc pas plus. Plongez dans ces pages, imprégnez-vous de la magie du Dieu et arrêtez de vous poser des questions, sa musique vous apaisera.

(livre à lire avec Omnia en musique de fond)

 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !